Vos enfants ont du mal ou peur de goûter des légumes ? Ils ont tendance à rejeter de prime abord ce que vous lui proposer de manger ? Pas de panique, je vais vous donner quelques astuces afin d’éviter ces situations.

A partir de 2 à 4 ans la phase du “non” chez l’enfant

En effet, à partir de 2 ans jusqu’à environ 10 ans l’enfant est dans une phase de “non”. Il aura tendance à rejeter tout ce que vous lui proposerez pour vous démontrer qu’il sait s’affirmer et grandir.

En outre, cette phase de “non” comprend la néophobie alimentaire. La néophobie alimentaire est une phase normale du développement de l’enfant. Elle se définit également par une peur de goûter les aliments. L’enfant va alors renoncer aux aliments que vous allez lui proposer sans même le connaitre, il s’agit d’une peur de l’inconnu.

Choix des aliments
Choix des aliments

Comment faire face à la néophobie alimentaire ?

Votre pouvoir de super-parent

Il faut que l’enfant soit familiarisé avec les aliments que vous lui proposez. Dès lors, le premier conseil à vous donner serait de vous-même manger les légumes que vous lui proposez. Mais aussi, réitérer la proposition de ces mêmes légumes. De plus, il est connu que les enfants (tout comme les adultes) changent leurs préférences alimentaires tout au long de leur vie. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à cuisiner de nouveau le même légume et à lui proposer plusieurs fois.

Toutefois, vous n’êtes pas obligé de lui proposer tous les jours le même légume. Vous pouvez diversifier. Vous pouvez diversifier de deux manières, soit en proposant des légumes différents chaque jour, soit en diversifiant le mode de préparation de ce légume.

Faire goûter les légumes
Faire goûter les légumes

Cuisiner de différente manière les légumes

Par exemple les courgettes peuvent se cuisiner de différente façons :

  • Gratin
  • Bâtonnets crus
  • Soupe ou en velouté
  • En forme de tagliatelles
  • Sautées à la poêle
Plat à base de légumes : courgette
Plat à base de légumes : courgette

Proposer les légumes seuls sans les mélanger aux autres aliments

Parfois, il est embêtant pour un enfant de manger une salade de riz. Pourquoi ? car il se sent obligé de trier et donc de mettre de côté des légumes et de l’autre le riz et autres ingrédients. Dans ces cas-là, pour éviter de le frustrer, le mieux à faire serait de séparer dès le début les légumes du riz et autres ingrédients. Dans ce cas, il pourra prendre son temps et manger à son rythme et dans l’ordre qu’il souhaite les différents aliments.

Aliment seul
Aliment seul

“Mettre la main à la pâte”

Les enfants qui participent à l’élaboration des plats ont moins de mal à goûter. En effet, il savent exactement ce qu’il y a dans le plat. De plus, ils sont fiers d’avoir réalisé quelque chose et apprécient donc se féliciter en faisant honneur au plat et donc en le goûtant.

Cuisiner en famille
Cuisiner en famille

Décorer les plats à base de légumes

En effet plus c’est ludique, plus les enfants adorent. Le visuel du plat à également sa place dans l’influence de l’appétit des enfants. En effet, plus un plat va être appétissant à regarder, plus l’enfant aura envie de goûter. Des décorations simples peuvent parfois avoir une grande influence sur eux. Par exemple en disposant les aliments de telle sorte que cela représente un visage dans l’assiette. Cela peut être tout ce qui peut attirer votre enfant : fleurs, animaux, bonhommes.

Pour cela, pas besoin de beaucoup de temps ou de beaucoup de matériel. Un simple emporte-pièce en forme d’animal suffit. Saupoudrez le tout d’un petit peu de créativité et le tour est joué.

Oeufs et crudités de légumes
Oeufs et crudités de légumes

Ne pas forcer l’enfant à manger mais l’inciter

En effet, forcer un enfant à manger peut avoir des conséquences à l’avenir. En effet, il peut développer des troubles du comportement alimentaire à l’âge pubertaire ou adulte. C’est pourquoi il est préférable de manger dans un environnement sain, calme et adapté. Cela ne signifie pas qu’il faille laisser tomber et laisser l’enfant faire des caprices.

Je vous conseille dans tous les cas de l’inciter.

Mais comment faire?

La réponse est simple : mettre en avant les qualités organoleptiques des aliments (goût, odeur, saveur, toucher, vue). Vous pouvez dire par exemple :

  • “Tu devrais goûter cet aliment, il est hyper juteux et a un petit goût sucré
  • “Je te conseille de goûter cet aliment il est suber bon, il est croquant et a un petit goût salé
  • “Cet aliment est tellement moelleux, ça se mange sans fin”

Petite anecdote : Lorsque je travaillais en restauration scolaire un chef de cuisine un jour m’a dit : “Je dis souvent aux enfants que c’est une recette de ma grand-mère, et de ce fait, ils sont toujours impatients de goûter nos plats”.

Fraises
Fraises

CONCLUSION : La néophobie alimentaire est une phase normale du développement de l’enfant. Il a peur de goûter les aliments et les rejettent systématiquement. Néanmoins, ce n’est qu’un passage de leur développement. De plus, maintenant vous avez les clés en mains pour lui faire manger plus de légumes. Alors à vos tabliers (avec les enfants) pour une préparation visuelle et ludique et surtout, bonne dégustation !

Vidéo récapitulative de l’article :

Si vous avez aimé cet article n’hésitez pas à le partager 🙂

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter par :

Email : cannelledemeyer.dieteticienne@gmail.com

Facebook : Cannelle Demeyer Diététicienne

Instagram : cannelledemeyer_dieteticienne

SOURCE:

https://etre-parent.ooreka.fr/astuce/voir/291967/qu-est-ce-que-la-neophobie-alimentaire

One thought to “Comment faire manger des légumes aux enfants ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link